I. Secteur Télécommunications

Exemples de meilleures pratiques [694]

Question

Quels sont les exemples de meilleures pratiques dans le secteur des Télécommunications ?

Réponse

En matière de « bonnes pratiques » Développement Durable du secteur Télécommunications, on peut notamment citer les exemples suivants :

Exemple 1 (Politique d’affichage de l’impact environnemental des terminaux vis-à-vis des clients)

Orange a lancé dès octobre 2008 l’affichage environnemental des terminaux mobiles et fixes dans le but d’aider ses clients dans le choix de terminaux plus respectueux de l’environnement et d’inciter ainsi les fabricants à mieux éco-concevoir leurs produits. Cette démarche a conduit à concevoir une méthode d’évaluation de l’impact environnemental des terminaux sur l’ensemble de leur cycle de vie avec la collaboration de WWF. La performance environnementale du terminal est évaluée selon 3 critères : les émissions de CO2, la préservation des ressources naturelles, et la conception éco-responsable.  Orange, dans ses points de vente ou sur sa boutique en ligne, bénéficie aujourd’hui de cet affichage, qui est également déployé par Orange Espagne, Suisse, Roumanie et Pologne, et en cours d’extension à l’ensemble des filiales européennes du Groupe. Actuellement, Orange participe à l'expérimentation nationale de l'affichage des caractéristiques environnementales des produits, où des travaux de convergence sont entamés avec SFR pour disposer d’une méthodologie commune d’affichage environnemental.

Exemple 2 (Collecte des mobiles usagés)

Les programmes de collecte des mobiles usagés des 3 opérateurs français (Bouygtel, Orange, SFR) reposent sur une double incitation : la rétribution du consommateur en échange de la reprise de son ancien mobile et un don à une association. Les bénéfices liés aux remises en état de mobiles sont reversés à des associations promouvant le développement de la téléphonie mobile dans les pays émergents, ou ayant une action en faveur du Développement Durable. Actuellement, l’opérateur Orange réalise des expérimentations afin d’informer le donneur du destin final de son téléphone.

Exemple 3 (Faciliter l’accès des outils de télécom aux personnes handicapées - Sociétal)

SFR propose des services qui contribuent à augmenter l’autonomie des personnes handicapées, notamment des logiciels facilitant l’utilisation du mobile pour les personnes malvoyantes (Mobile Speak, Mobile Magnifier) ou un journal en langue des signes. SFR a également initié, dans le cadre de la Fédération française des télécoms, une expérimentation de centres relais facilitant la communication entre malentendants et entendants, via la Visio et l’intervention d’opérateurs spécialisés.

Exemple 4 (Former et coacher les parents à la protection de la vie privée et des enfants - Sociétal)

Orange souhaite  devenir le « compagnon numérique » des parents et des éducateurs, afin de familiariser ceux-ci aux usages d’internet et des outils numériques. L’opérateur propose des initiatives permettant aux parents et éducateurs d’améliorer leur maitrise de l’Internet, via notamment l’apprentissage des paramétrages d’identité et de vie privée, ainsi que l’appropriation des outils de protection.

Par exemple, Orange France propose depuis 2012 une formation gratuite de 45 minutes à ses clients pour présenter les bases du contrôle parental sur l’ordinateur, le mobile et la TV.

Exemple 5 (Centres d’appels labellisés « Responsabilité sociale »)

Webhelp (opérateur international de centres d’appels) a obtenu en 2009 le Label de Responsabilité Sociale pour l’ensemble de ses sites de production. Cette distinction récompense les pratiques sociales de l’opérateur, dont la majorité des 19 centres d’appels se situent à l’étranger, notamment en Roumanie et au Maroc. Webhelp a notamment mis en place une politique de télétravail sur ses sites de Caen et Vitré. Durant la semaine, les salariés viennent travailler deux jours sur le site et restent chez eux les trois autres jours. Cette initiative doit leur permettre de gérer l’organisation de leur emploi du temps, mais aussi de réduire leurs frais (carburant et nourriture). Ces bonnes conditions de travail ont été récompensées par le classement 2012 des Great Place to Work en France.

A lire aussi dans « I. Secteur Télécommunications »