A. Secteur Produits Industriels (Industrie manufacturière et métallurgie)

Exemples de meilleures pratiques [614]

Question

Quels sont les exemples de meilleures pratiques dans le secteur des produits industriels ?

Réponse

Souligner les actions engagées (« best practices ») en vue de la mise en œuvre de politiques de Développement Durable répondant aux principaux enjeux du secteur des produits industriels offre l’avantage de :

  • faciliter la circulation de l’information environnementale,
  • favoriser le partage d’expériences entre les différents acteurs, et enfin
  • développer un processus pédagogique interactif.

On retrouve diverses bonnes pratiques déjà bien ancrées dans ce secteur.

Exemple 1 (Mise en place d’une gouvernance dédiée - Secteur de la métallurgie)

Dans les entreprises ayant clairement affiché leur volonté d’être des pionniers dans ce domaine, la mise en place de gouvernance dédiée au Développement Durable est une pratique répandue. On retrouve des organes régulateurs au sein des entreprises, comme cet acteur incontournable de la métallurgie en France dont le conseil de surveillance diversifié et indépendant détermine les grandes orientations stratégiques en matière de Développement Durable du groupe et veille à leur mise en œuvre.

Exemple 2 (Anticiper plutôt que subir - atouts d’une stratégie clairement identifiée)

Lorsque les organes de direction et le modèle de management sont axés sur le Développement Durable, ils font preuve en général d’une stratégie claire : anticiper les évolutions environnementales plutôt que les subir.

En effet, les modifications sectorielles liées au Développement Durable et impliquant de nouveaux enjeux ne peuvent être intégrées qu’avec une stratégie clairement identifiée. C’est le cas notamment dans l’électroménager où la stratégie marketing orientée sur la performance énergétique du produit (ex : lave-linge efficace à basse température) permet de tirer un avantage sur les obligations réglementaires d’affichage (étiquette énergétique).

De la gestion de l’image qualifiée de responsable, à l’amélioration de la « supply chain » tout en passant par des partenariats avec la distribution, tout ceci ne peut être réalisé sans une stratégie validée par le « top management ». Par exemple, l’enseigne IKEA continue de tester des concepts pour aller encore plus loin dans le suivi du cycle de vie de ses produits en lançant dans son pays d’origine un site Internet de vente de ses produits d’occasion. Une bonne façon de prouver la résistance ou la durabilité de ses produits.

Exemple 3 (Produits et services labellisés)

Certaines sociétés se sont engagées à répondre à des normes précises pour être plus respectueuses de l’environnement comme le montre la gamme HISTAR® d’acier à haute limite d’élasticité pour alléger les constructions. Elles répondent ainsi au besoin de nouvelles solutions constructives à haute performance environnementale.

On retrouve également de nouvelles technologies employées, comme la capture du carbone permettant de traiter les résidus de bauxite, des générateurs alimentés par l’écoulement d’eau à travers des pipelines ou bien encore l’amélioration continue de l’efficacité de conversion photoélectrique dans les cellules photovoltaïques en silicium polycristallin grâce à l’utilisation de SiC (carbure de silicium).

On citera enfin la plupart des groupes métallurgistes leaders (ArcelorMittal, POSCO, Outokumpu, respectivement classés or, argent et bronze dans le classement RobecoSAM 2013) qui développent depuis plusieurs années de nouveaux produits en cohérence avec l’évolution des besoins en matière de Développement Durable.

Autant de bonnes pratiques dans le cycle de vie du produit qui sont mises en place par ces industriels. Certains parviennent même à transformer le modèle économique de leur entreprise en proposant à leurs clients finaux des services adaptés répondant à leurs propres besoins en matière de Développement Durable plutôt que de simples produits.

A lire aussi dans « A. Secteur Produits Industriels (Industrie manufacturière et métallurgie) »