F. Secteur Energies, " Utilities " et Mines

Les cinq enjeux principaux [662]

Question

Quels sont les cinq enjeux principaux du secteur Energies, « Utilities » et Mines en matière de Développement Durable ?

Réponse

 En tenant compte des changements structurels entraînés par la nécessité de se développer de façon durable, le secteur Energies, « Utilities » et Mines fait face à de nombreux enjeux, dont les principaux sont :

1. Maîtrise des coûts et du financement de l’évolution du secteur

La raréfaction des ressources est un fait, les efforts déployés pour atteindre, transformer, transporter et distribuer de nouvelles sources de pétrole, de charbon, de gaz ou d’eau sont de plus en plus importants et demandent des investissements de plus en plus conséquents. De plus parfois, la qualité de la ressource est moins bonne et doit faire l’objet de traitements accrus, ce qui génère une augmentation des coûts d’exploitation. Par exemple, dans le traitement de l’eau, les entreprises et les communautés amenées à prendre une décision en matière d’alimentation en eau compareront, en ce qui concerne la question du financement, la solution de l’assainissement à celle de l’adduction (amener l’eau depuis sa source à travers un réseau de conduites ou d’ouvrages architecturaux vers les lieux de sa consommation). En outre, l’eau est inégalement répartie sur le globe, ce qui pose les problèmes de la capacité économique de certains pays d’accéder à leurs propres ressources, n’ayant pas les financements nécessaires. Une régulation par le prix est apparue avec le concept de « l’eau virtuelle » qui consiste à intégrer la valeur de l’eau aux produits et services afin de faire payer des droits à l’importation d’eau en provenance de pays pour lesquels cette ressource est rare. Ce système profite aussi aux pays ayant des conditions d’abondance ou de pénurie d’eau variables d’une région à l’autre. A ce propos, PwC a proposé,  l’occasion de la Journée mondiale de l’eau 2013, de pénaliser les pays importateurs de produits riches en eau pour protéger cette ressource naturelle. Par ailleurs, le développement des nouvelles énergies entraîne également des besoins d’investissement pour que les industries consommatrices puissent se reconvertir. La maîtrise des coûts et le financement de l’évolution du secteur sont donc au cœur de la problématique de Développement Durable, que les capitaux soient d’origine publique ou privée.

2. Maîtrise des risques techniques, climatiques et liés à la santé et à la sécurité des personnes

Les sujets de la santé et la sécurité ont toujours été des préoccupations dans le secteur. Dans la mesure où la raréfaction des ressources oblige les sociétés du secteur de l’eau, du pétrole, du gaz et des mines à aller dans des zones de plus en plus éloignées et parfois dangereuses, cela implique des prises de risques grandissantes pour les employés. Par ailleurs, la manipulation ou la proximité avec des produits toxiques et chimiques pouvant avoir des conséquences sur la santé des employés et des utilisateurs des services, ces risques doivent faire l’objet d’une veille permanente. Enfin, le fait d’avoir à chercher de plus en plus loin sous la surface du sol ou de la mer certaines ressources (minerai, pétrole, etc.) exige des prouesses technologiques qui engendrent des risques techniques de plus en plus difficiles à maîtriser.

3. Création de nouveaux outils, procédures et indicateurs clés de performance

Les sociétés doivent mettre en place des outils, procédures et indicateurs clés de performance afin d’être en mesure d’évaluer leurs émissions de dioxyde de carbone et de s’adapter à la gestion des marchés de permis négociables. Cela induit également pour les industriels du secteur la tenue d’une comptabilité de droits d’émission de gaz à effet de serre.

4. Vers un développement partagé des ressources

L’accès à l’eau, à l’assainissement, à la ressource énergétique par toutes les populations du monde est un enjeu dans la mesure où le nombre d’habitants du globe ne cesse d’augmenter et où les besoins en énergie vont s’accroître dans les prochaines décennies. Aujourd’hui encore, de nombreuses populations ont un accès trop limité à l’eau voire pas d’accès du tout et l’un des objectifs du Millénaire pour le développement est de remédier à ce manque. L’état d’avancement du 7ème objectif du Millénaire « Préserver l’environnement » en 2011 mentionne une stagnation ou une régression dans la proportion de la population de l’océanie ayant accès à l’eau potable et que la progression dans cette région et dans d’autres (Afrique Sub-saharienne et Asie de l’Ouest) reste insuffisante pour atteindre les objectifs fixés à horizon 2015. Cet objectif du Millénaire ne s’inscrit toutefois pas dans le cadre d’une loi, et ne dépend donc que de la volonté des parties prenantes. Le développement partagé des ressources soulève également des problématiques de corruption, de bonne gouvernance et de partage des richesses des pays industrialisés avec les pays en voie de développement. D’où la nécessité d’inscrire la transparence des paiements, qu’il s’agisse de paiements effectués auprès des pays hôtes par les industries extractives ou pour financer des investissements permettant d’améliorer l’accès à l’eau potable, comme un élément fort du Développement Durable.

5. Contribution au développement sociétal

L’enjeu social du développement durable prend aujourd’hui une dimension de plus en plus importante. Il se situe au cœur des préoccupations des entreprises. A travers le développement de nouvelles filières, notamment d’énergies renouvelables, de nombreux emplois sont ainsi créés. En 2011, la filière photovoltaïque en France a créé plus de 17 000 emplois (voir l’étude PwC : « Photovoltaïque : vers une filière durable ? »).

Ces filières, impliquant systématiquement différents maillons sur toute la chaîne de valeur, contribuent largement à la création de nouvelles industries, ce qui permet de développer une offre locale et ainsi le développement régional.

Le social business se répand de plus en plus dans les régions du monde les plus défavorisées : mise en route d’usines de production d’eau potable, construction d’usines de production de modules photovoltaïques à bas coûts, etc.

A lire aussi dans « F. Secteur Energies, " Utilities " et Mines »