B. Secteur Distribution et biens de consommation

Exemples de meilleures pratiques [624]

Question

Quels sont les exemples de meilleures pratiques dans le secteur des Biens de consommation ?

Réponse

Des entreprises du secteur ont déjà été remarquées pour des pratiques exemplaires en matière de Développement Durable. En voici plusieurs exemples :

Exemples en matière d’éco-conception et d’empreinte environnementale

Fin 2010, Unilever a entrepris une démarche de progrès en engageant un Sustainable Living Plan avec des objectifs ambitieux notamment en matière de :

  • sourcing responsable des matières premières agricoles utilisées  (objectif d’ores et déjà atteint pour l’huile de palme à fin 2012)
  • réduction de son empreinte environnementale via l’éco-conception de ses produits : reformulation des lessives en poudres, produits plus facilement rinçables, amélioration de la recyclabilité et du contenu en matériau recyclé des emballages etc…

Nike, en vue de réduire de 30% les émissions de GES de se chaïne logistique à horizon 2020 (baseline 2003), a engagé une mutation importante en matière de fret en se tournant vers le transport maritime. Ce passage de l’aérien au cargo porte-containeurs aurait entrainé une réduction des émissions estimée à 4% entre 2009 et 2003 et environ 8 millions $ d’économies en 2009. Afin de quantifier ces émissions, l’entreprise a développé un outil de calcul des émissions GES de sa chaîne logistique avec l’université du Delaware.

Danone a développé un mode de calcul de l’empreinte carbone de ses produits (sur leur cycle de vie), extrapolées à l’échelle du Groupe. Le reporting des données d’entrée est interfacé avec les données de gestion de l’entreprise (logiciel à usage interne développé en collaboration avec SAP.

Mac Donald’s et Monoprix ont développé des magasins éco-conçus.

Walmart, Danone et Nokia ont diminué leur quantité d’emballage sur certains de leurs produits phares.

En 2010, PUMA a lancé le « clever little bag », économisant ainsi la consommation d’environ 8 500 tonnes de papier, 20 millions de MJ d’électricité, 1 million de litres de diesel et 1 million de litres d’eau.

Le Groupe Sphère a développé deux gammes de sacs à déchets en matière plastique d’origine renouvelable (une gamme en plastique biodégradable et compostable, spécialement conçue pour des déchets verts, et une gamme en polyéthylène d’origine végétale ayant les mêmes caractéristiques fonctionnelles et de recyclabilité que le polyéthylène d’origine fossile).

Exemples en matière de consolidation de la filière amont et de gestion du risque fournisseur

De nombreuses entreprises ont mis en place des campagnes d’audits environnementaux et sociaux auprès de leurs fournisseurs dans une volonté d’amélioration continue (Nike, L’Oréal, Ikea, Armor Développement). Carrefour a mis en place une méthodologie d’audit du parc fournisseurs basée sur des contrôles internes, des contrôles par un tiers indépendant et des contrôles inopinés menés en partenariat avec la FIDH (Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme).

La grande distribution anglaise a créé en 2001 un outil commun d’évaluation RSE « SEDEX » (Supplier Ethical Data Exchange, échange de données à caractère éthique sur les fournisseurs). Cet outil permet notamment de mutualiser les audits réalisés chez les fournisseurs et les informations relatives à leur RSE.

De nombreux acteurs de l’industrie de la cosmétique ou de l’agro-alimentaire (Yves Rocher, Clarins, Saint Hubert, Cristal Union, etc.) travaillent en partenariat avec des ONG ou des instituts techniques agricoles pour développer des filières d’approvisionnement locales et optimiser les pratiques culturales.

Exemples en matière de communication responsable et d’affichage environnemental

Entre 2011 et 2012, plus de 150 entreprises françaises ont participé à l’expérimentation nationale d’affichage environnemental qui a duré un an. Un large panel de catégories de produits (plus de 10 000 références) était représenté : alimentation, textile,  soin-beauté, papeterie-journaux , maison- équipement, électroménager-mobilier.

Toutes les bouteilles distribuées par Pernod Ricard en Europe comportent le logo d’avertissement « femme enceinte » qui spécifie très clairement que les boissons alcoolisées ne sont pas appropriées pour les femmes attendant un enfant.

A lire aussi dans « B. Secteur Distribution et biens de consommation »