B. Directeur Général

Par où commencer ? [426]

Question

Quelles sont les trois choses pratiques à faire pour commencer ?

Réponse

Dans un premier temps, il est important de s’interroger sur les enjeux clés et prioritaires pour l’entreprise en matière de Développement Durable. Le Développement Durable n’est pas abordé de la même manière selon qu’on se trouve dans une entreprise du secteur de l’industrie, des services financiers, de l’hôtellerie, etc. En effet, dans certains secteurs particulièrement réglementés, notamment pour des questions environnementales (ex. : la chimie) ou de supply chain (ex. : secteurs de la distribution, de la construction/bâtiment), les aspects Développement Durable sont le plus souvent déjà intégrés. Sauf pour les entreprises dans lesquelles le Développement Durable est déjà parfaitement intégré dans la politique générale de l’entreprise, les quatre premières démarches à entreprendre par la Direction Générale pour « mettre en ordre de marche » l’entreprise vers le Développement Durable, seront, dans la plupart des cas, les suivantes :

1. Démarche d’acculturation

Le Directeur Général doit impérativement s’acculturer au Développement Durable. Quelle que soit sa sensibilité personnelle par rapport à ces problématiques (qui peut être très forte ou peu développée), il faut d’abord en comprendre les différentes facettes et maîtriser ce que recouvre exactement la notion de Développement Durable, notamment pour les clients de l’entreprise, pour en mesurer les impacts directs ou potentiels sur l’entreprise. Outre son cas propre, la Direction Générale devra s’assurer que les membres du Comité exécutif et les autres principaux dirigeants de l’entreprise sont également suffisamment familiarisés aux concepts nouveaux et aux différents aspects du Développement Durable.

2. Etat des lieux et diagnostic

La Direction Générale ne sait pas toujours (en particulier dans les grandes structures) où en est l’entreprise par rapport au Développement Durable, ce qui ne veut pas dire que rien n’a déjà été fait. Il est important de faire établir un état des lieux pour savoir où en est l’entreprise sur les différents aspects du Développement Durable. Le plus souvent, il existe déjà un certain nombre d’actions, qui ne n’inscrivent pas forcément dans une démarche générale et cohérente. Il est rare que l’entreprise parte de « zéro ».
Il sera également important d’évaluer comment l’entreprise se situe par rapport à la concurrence. Pour cela un « benchmark » sectoriel pourra être réalisé. L’objectif est de connaître, à partir des informations disponibles, la politique et la communication des concurrents sur le Développement Durable.

Pour ce benchmark, l’étude SAM (voir « En savoir plus » n°428) pourra par exemple être utilisée.

Préalablement, la Direction Générale devra réfléchir à l’opportunité de faire appel ou non à un consultant externe pour l’assister dans cette phase d’état des lieux et de diagnostic.

3. Créer un débat au sein du Comité exécutif

La Direction Générale doit ouvrir un débat avec les autres membres du Comité exécutif afin qu’ils puissent confronter leurs idées sur la bonne manière pour l’entreprise de prendre en compte le Développement Durable, à la fois en termes de stratégie, de performances opérationnelle et financière, et sur l’opportunité de créer un projet d’entreprise autour du Développement Durable. En quoi est-ce utile pour nos clients ? C’est en général un exercice délicat, où les dirigeants ont parfois peur de se livrer en face de leurs pairs, d’apparaître rétrogrades ou angéliques, ce qui explique là aussi le recours fréquent à un facilitateur tiers.

4. Fixer une stratégie et orientation Développement Durable en cohérence avec le plan stratégique de développement de l’entreprise

Il est essentiel de ne pas dissocier l’orientation que l’entreprise souhaite prendre en matière de Développement Durable de sa stratégie globale. En alignant les démarches Développement Durable avec les axes stratégiques, la Direction Générale sera en mesure d’identifier des relais de croissance, de cibler des opportunités liées au Développement Durable, de réorganiser les opérations et de maîtriser les coûts.
Cela peut ensuite prendre forme avec l’intégration des démarches Développement Durable dans le Business Model de l’entreprise, via, notamment, les potentiels développements envisageables (ex : Nouveaux Business Models). In fine, les sujets des nouvelles activités, nouveaux services, nouvelles parts de marché et nouveaux leviers pour améliorer la performance sont des interrogations en lien direct avec la stratégie Développement Durable à mettre en place au niveau de la Direction Générale.
Les décisions stratégiques doivent s’apprécier en intégrant les notions de Développement Durable, et inversement.